Profs

Publié le par Mordax

Ce qui est intéressant à la fac, c'est qu'entre les profs de cours magistraux (en amphi), les profs de TD (en salle) et les profs de TP ; ceux du semestre d'automne et du semestre de printemps, on finit par en avoir eu un nombre incalculable. Certains laissant un meilleur souvenir que d'autres.





Il y a celui qui utilisait une tige de bambou de 2m de long en guise de pointeur laser,
celui qui a un accent qui sent bon la provence,
celle qui interdit aux élèves de rentrer en amphi avec plus de 2 minutes de retard (autant dire, la moitié de l'amphi),
celle qui était enceinte,
celui qui a l'air de détester ses élèves mais qu'on adore tout de même,
celui qui avait mis une jolie photo de sa femme en maillot de bain en fond d'écran et que toute la salle a sifflé,
celui qui laisse un mauvais souvenir par sa "boulet attitude" et qu'on déplore d'avoir de nouveau un an après,
celui qui ferait un grand-père idéal,
celui qui d'un TD à l'autre ne donne pas les mêmes réponses aux exercices,
celui dont on était sa dernière promo car il partait à la retraite ensuite.



Il y a le BG ("beau gosse") qui n'a absolument aucune idée à quel point son jean, sa voix et son regard peuvent faire rêver quelques étudiantes,
le Grand Chef de la chimie orga,
le Psychopathe qu'on évite de croiser dans les couloirs,
celui qui ressemble à Quentin Tarantino,
celui qui ressemble à Christopher Eccleston avec la même veste en cuir que le neuvième docteur, celui qu'on apprécie vivement jusqu'à ce qu'il nous fasse un coup bas - qu'on ne comprend toujours pas mais que l'on respecte toujours autant malgré tout.



Il y a celui capable d'endormir tout un amphi,
celui qui est ennuyeux en amphi mais excellent en TD,
celui qui était très pédagogique et qui tremblait encore du "vas-te pendre dans un trou connasse" de Mathilde (énorme cette histoire là, il faudra que je vous raconte),
celui qui faisait planer et qu'on a adoré retrouver un an après......






Voila qu'il y a quelques jours commencent les TDs d'une certaine matière. Nouveau prof donc.


Il entre dans la classe, la trentaine, l'air sûr, grand, brun, la peau un peu mate, portant un jean lui aussi, une voix un peu grave, un regard sombre ...


Fiouuuu, je me dis, lui il va surement aller dans la catégorie beau gosse...


"Bon, commence-t-il, en premier lieu par rapport à l'examen que vous avez fait y'a une semaine en amphi, vous savez que ça ne comptera pas. De ce fait je n'ai pas relevé vos notes et je ne suis pas allé chercher vos copies. Je vais juste vous faire une correction rapide, de tout façon vous devez bien vous souvenir de ce que vous aviez écrit"

Ouch.
Le Boulet.
Beaucoup moins séduisant d'un coup.



Publié dans In la fac we trust

Commenter cet article

Homer 24/02/2009 12:26

J'ai le souvenir d'un prof très vache qui m'avait fustigé en exposé. Le lendemain, je l'avais en TD, il a failli s'électrocuter en allumant la lumière... Le boulet.