Jean-Pierre Foucault : le sourire, une arme ?

Publié le par Mordax

Il y a quelques temps, Jean-Pierre Foucault était l’invité du Forum Furet de Lille pour parler de son livre Le sourire aux larmes.

Je me dis « pourquoi pas ? », à peine sortie d’un cours de philo totalement inintéressant, je fonce à l’espace Rencontre (qui je n’ai rarement vu aussi plein d’ailleurs).

 

Après trois quarts d’heure de parlotte sur lui, sa vie, son œuvre, il en ressort que ce monsieur donne une image de lui très égocentrique genre « Jme la pête » (fan de Brice de Nice ?)

 

Exemple, quand une bonne femme type ménagère de moins de cinquante ans, toute émoustillée, demande d’une petite voix si il a déjà reçu des coups bas, ça donne grosso modo :

à Oh non, pas que je m’en souvienne, de toute façon, dans le milieu de la télé, quand on fait bien son travail, il n’y a pas de raison d’en recevoir. (C’est qu’il est modeste dis donc :-p)

 

Pourquoi fait-il tant de promo pour son livre ?

à J’ai beaucoup d’amis dans le milieu de la télé alors ils me proposent de passer pour en parler.

 

Son attitude vis-à-vis des candidats ?

à Quand ce sont des anonymes, là bien sur, je les mets à l’aise, je suis là pour ça, mais quand ce sont des stars, je peux me permettre de les attaquer un peu plus car ce sont mes amis. (Rappelons que Jean-Pierre Foucault a beaucoup d’amis !)

 

En bref donc, Monsieur Sacrée-soirée « ne se prend pas pour de la merde » . Aurait pu être évité cependant : répondre à son portable (qu’il aurait quand même pu laisser en silencieux) et envoyer paître son assistante devant tout le public présent …

Publié dans The Mordax show

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article