Lille Day

Publié le par Mordax

Aujourd'hui, c'est Lille Day.

Lille Day ? C'est le jour où je rentre à Lille, jour où tout va bien, où j'ai toujours un ptit sourire au coin des lèvres en attendant de pouvoir enfin poser le pied sur le quai de la gare Lille Europe, pressée de retrouver mon appart, ma famille, ma pizzeria, mes potes, ma ville. (Tout ça en opposition au Lyon Day, qui est légérement différent)

Lille ? Comment expliquer cette ville, je pense que le mieux pour la décrire est de reprendre la très belle chanson des Blaireaux (le meilleur groupe des caves lilloises soit dit en passant) : ...Mais avec Lille.

 

... Mais avec Lille

Odeurs de frites et de trottoirs

 Carpions mouillées après la pluie

 Je pose le pied sur l’quai de la gare, je r’trouve enfin ma belle de nuit

 Un TER lâche ses bidasses qui quittent le froid d’leur garnison

 Pour l’entrejambe de blondes filasses juste le temps d’une permission

 

J’m’enfonce un plus dans la ville

J’étais sans elle mais avec Lille

 

J’essaye d’éviter Eurallille et son stress made in Paris

Ses tours aux couleurs playmobils je traverse le parc Matisse

Tiens, une pute prend la porte de Roubaix, se remaquille dans un rétro

Un peu d’amour vite fait bien fait pour un grand père dans sa Twingo


 J’m’enfonce un peu plus dans la ville

J’étais sans elle mais avec Lille


Une petite pause …  Une petite pause sur la Grand’Place

La déesse trompe la Voix du Nord ! Aha

 Avec un acteur en disgrâce qui s’complait dans la métaphore

 Un simple amour de circonstance hein, pour sortir en ville samedi soir

 Deux p’tites bourgeoises pleines de contenance se racontent leurs petites histoires… hallucinant !

 

J’m’enfonce un peu plus dans la ville

J’étais sans elle mais avec Lille


Je bats le pavé du Vieux Lille pendant qu’il est encore tout chaud

Sous le regard d’une fille facile en quatrième année de bistrot

Je m’dis que quand j’aurais du fric, on achètera cette belle maison

Avec une cour, des murs en briques et des chiards pour foutre le boxon


En attendant …


J’m’enfonce un peu plus dans la ville

J’étais sans elle mais avec Lille


Un p’tit tour au bois d’Boulogne où j’irais p’t’être courir dimanche

Un travelo me louche d’un air borgne en longeant la Deûle qui s’épanche

 Tiens, on joue à Grimonprez-Jooris

 Même en D1 ... ambiance réduite

 Les Dogues enduirent le supplice en s’réchauffant avec leurs frites

 

J’m’enfonce un peu plus dans la ville

J’étais sans elle mais avec Lille


Il est tard mais j’ai trop la flemme de rentrer, d’aller m’coucher alors

Alors j’me balade à Wazemmes histoire de faire mon marché

Sale temps pour les mauvais garçons

A la recherche d’île … au trésor

Pas moyen d’trouver du chi … du chicon

A l’heure ou toute la ville s’endort

 

J’m’enfonce un peu plus dans la ville

J’étais sans elle mais avec lille

J’étais sans elle mais avec Lille

J’étais sans elle mais avec Lille


Allez ciao les gens, j'ai mon train à faire j'ai ma valise à prendre ;-).

Publié dans Lu - vu - aperçu

Commenter cet article