Fin du ski fin des vacances

Publié le par Mordax

Revenue à Lyon, la pluie, la ville. J'étais mieux la semaine dernière - moment capturé :

Assise à la terrasse d'un restaurant en altitude, j'admire la vue : le Mont Blanc.
Comme une enfant gâtée par ses parents, je savoure une petite part de brownie achetée à la croissanterie devant les télécabines ; aujourd'hui j'ai appris que mon rattrapage, bien que non obligatoire dans mon cas, avait été concluant puisque j'ai obtenu une meilleure note qu'à la première session d'examen.


Il est 16h40, le domaine bientôt fermé se vide de ses skieurs, j'ai prévu de prendre au bas des pistes la navette de 17h pour rentrer à l'appartement, j'ai donc 20 minutes pour redescendre, laisser mes skis à la consigne et grimper dans le bus.
Je savoure.
La vue est splendide, l'instant semble figé, un paysage enneigé a le don de me fasciner.

 

"C'est comme si même la Lune avait reçu sa couche de neige" dit une vieille dame à son mari non loin de moi.

Il est temps de partir, même si la descente ne prend que quelques minutes, je sais que je m' attarderai encore en cours de route pour observer le paysage, or je ne veux pas rentrer trop tard.
Me résignant à ce panorama infini, je me lève du siège, jette les dernières miettes de chocolat entre les lattes de la terrasse et vais récupérer ma paire de skis, posée contre la rambarde derrière-moi.

Je chausse, un dernier regard sur ce Mont Blanc, et je m'en vais, sachant que demain, je reviendrais m'abandonner là quelques minutes.

Publié dans The Mordax show

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article