Le huitième jour

Publié le par Mordax

Extrait du film Le huitième jour de Jaco Van Dormael, l'histoire de la rencontre touchante de Harry [Daniel Auteuil] un homme qui consacre sa vie à son travail, et Georges [Pascal Duquenne] un trisomique.

Voix off de Daniel Auteuil :

"Au commencement, il n’y avait rien du tout, on entendait seulement la musique.
Le premier jour, il fit le soleil, ça pique aux yeux.
Le deuxième jour, il fit l’eau, c’est mouillé, ça mouille les pieds si on marche dedans.
Puis, il fit le vent, ça chatouille.
Le troisième jour, il fit l’herbe, quand on la coupe, elle crie, elle a mal, il faut la consoler, lui parler gentiment.
Si on touche un arbre, on devient un arbre.
Le quatrième jour, il fit les vaches, quand elles soufflent, c’est chaud.
Le cinquième jour, il fit les avions, si on ne les prend pas on peut les regarder passer.
Le sixième jour, il fit les gens, les hommes, les femmes, les enfants. Je préfère les
femmes et les enfants parce qu’elles piquent pas quand on les embrasse.
Le septième jour, pour se reposer il fit les nuages. Si on les regarde longtemps, on y voit dessinées toutes les histoires.
Alors, il se demanda si il ne manquait rien.
Le huitième jour, il fit …. Georges, et il vit que c’était bon."

Publié dans Cinéma tchi tcha

Commenter cet article